Catégorie : Le Fil des repères

Le droit à la paresse, Paul Lafargue

Le texte suivant est un extrait du célèbre pamphlet de Paul Lafargue en 1880, Le Droit à la paresse. «Une fois accroupie dans la paresse absolue et démoralisée par la jouissance forcée, la bourgeoisie, malgré le mal qu’elle en eut, s’accommoda de son nouveau genre de vie. Avec horreur elle envisagea tout changement. La vue…
Lire la suite

L’Ennemi principal (1970) Christine Delphy

« En conclusion, l’exploitation patriarcale constitue l’oppression commune, spécifique et principale des femmes. commune : parce qu’elle touche toutes les femmes mariées (80% des femmes à tout moment); spécifique : parce que l’obligation à fournir des services domestiques gratuits n’est subie que par les femmes; principale : parce que même quand les femmes travaillent « au dehors »,…
Lire la suite

Trouble dans le genre – Judith Butler (1990)

« L’idée qu’il y aurait une identité de genre originale ou primaire est souvent l’objet de parodie dans les pratiques drag, dans le travestissement et la stylisation sexuelle des identités butch/fem. Les féministes ont souvent considéré que ces identités parodiques étaient dégradantes – pour les femmes dans le cas du drag et du travestissement -, ou que les…
Lire la suite

Eros et civilisation, Herbert Marcuse

« La thèse de Freud selon laquelle la civilisation est fondée par l’assujettissement permanent des instincts humains a été généralement admise. La question qu’il pose de savoir si les avantages de la civilisation compensent les souffrances infligées à l’individu n’a pas été prise au sérieux, et cela d’autant moins que Freud lui-même considérait ce processus…
Lire la suite

La société de consommation, Jean Baudrillard, 1970

« Le modèle féminin enjoint beaucoup plus à la femme de se faire plaisir à elle-même. Ce n’est plus la sélectivité, l’exigence, mais la complaisance et la sollicitude narcissique qui sont de rigueur. Au fond, on continue d’inviter les hommes à jouer au soldat, les femmes à jouer à la poupée avec elles-mêmes. Même au…
Lire la suite

Romain Rolland, « Au dessus de la mêlée »

« Notre civilisation est-elle si solide que vous ne craignez pas d’ébranler ses piliers ? Est-ce que vous ne voyez pas que si une seule colonne est ruinée, tout s’écroule sur vous ? Etait-il impossible d’arriver, entre vous, sinon à vous aimer, à résoudre dans un esprit de paix (vous ne l’avez même pas, sincèrement,…
Lire la suite