Catégorie : Le Fil culture

Algérie, la nouvelle indépendance

Jean-Pierre Filiu est un historien du Moyen-Orient qui a également travaillé en tant que diplomate. Régulièrement, il allie enquêtes de terrain et recherches historiques pour livrer des analyses passionnantes de cette région du monde encore trop marquée par les images mystifiées qu’en a l’Occident. Dans son dernier essai, il revient sur les manifestations massives qui…
Lire la suite

L’Opéra en grève !

La mobilisation contre le projet de réforme des retraites voit se créer des solidarités inédites : aux corps constitués et traditionnellement en pointe dans les manifestations, s’agrègent d’autres catégories et métiers, et s’inventent de nouvelles formes de contestation. Ainsi de l’Opéra de Paris dont le régime spécial ô combien justifié – comme la plupart des…
Lire la suite

Clémentine Autain a lu le Consentement de Vanessa Springora

C’est un récit qui fera date. Le témoignage littéraire de Vanessa Springora, qui s’inscrit dans la temporalité de la vague #MeToo, suscite un choc. Il permet de comprendre comment un homme de cinquante ans peut manipuler et violer une jeune fille de 14 ans. Il nous emmène au cœur d’une entreprise de domination, de chosification.…
Lire la suite

Du 7 janvier au 1er février 2020 ne ratez pas Rosa Luxemburg Kabarett !

Ne ratez pas ROSA LUXEMBURG KABARETT par le COLLECTIF ONDES SENSIBLES du 7 janvier au 1er février, du mardi au samedi à 19h aux  Déchargeurs, 3 rue des Déchargeurs 75001 PARIS Métro Châtelet. Notre amie Sophie de la Rochefoucauld interprète Rosa Luxemburg dans une pièce de Viviane Théophilidès. Retrouvez toutes les infos ici :   …
Lire la suite

Les Misérables de Ladj Ly

Une bavure policière, un court-métrage et un film qui reçoit le prix du jury à Cannes, l’entrée de Ladj Ly dans le cinéma français a été fracassante. Cet observateur des violences policières dans les quartiers livre avec son film un récit édifiant d’une réalité sociale trop longtemps restée banale et abordée maintes fois au moyen…
Lire la suite

Clémentine Autain a lu Les besoins artificiels de Razmig Keucheyan

Le point de départ est accrocheur. Le sociologue engagé Razmig Keucheyan démarre son nouvel essai par une plongée dans l’obscurité perdue. Néfaste d’un point de psychologique et physique, la pollution lumineuse dévore de l’énergie. Une partie de l’éclairage correspond à des besoins légitimes, d’autres à des besoins artificiels. Comment faire la part entre les deux,…
Lire la suite