Catégorie : Le Fil culture

La bibliothèque sonore des femmes de Julie Gilbert

Avez-vous vraiment lu Olympe de Gouges? Et Paulette Nardal, vous la connaissez ? Et Catherine Colomb, ça vous dit quelque chose ? Virginia Woolf disait « Pourquoi aucune femme, quand un homme sur deux, semble-t-il, était capable de faire une chanson ou un sonnet, n’a écrit un mot de cette extraordinaire littérature, reste pour moi une énigme cruelle ».…
Lire la suite

Les brutes, la journaliste et le truand

« El Reino », de Rodrigo Sorogoyen, n’est pas seulement un thriller, ni une simple peinture, toute sévère et crue qu’elle soit, de la corruption du système politique espagnol. Comme  en 2011, avec « Que Dios Nos Perdone », le réalisateur confie à un exceptionnel Antonio de la Torre (Manuel) la tâche de donner au film son épaisseur et…
Lire la suite

« Désolée, ça sent le fauve, il est temps d’aérer »

« C’est l’histoire du pouvoir qui, soudain, change de camp ». Avec Mes biens chères sœurs, Chloë Delaume publie une adresse aux femmes à l’heure de #MeToo que la romancière considère comme la quatrième vague du féminisme. Il y eut le mouvement des suffragettes, le MLF des années 1968 puis le temps où des militantes ont théorisé…
Lire la suite

Rouge, art et utopie au pays des soviets, au Grand Palais jusqu’au 1er juillet

https://www.grandpalais.fr/fr/evenement/rouge Bien sûr, on est saisi par la force inventive des constructivistes et leur volonté de « faire entrer l’art dans la vie ». Gan, Klucis, Lissitzky, Rodtchenko, Popova, Varavara…créent un nouvel univers visuel dont nous sommes aujourd’hui encore les héritiers. Ils décident avec d’autres que la peinture est finie. Le monochrome Pur rouge de Rodtchenko est…
Lire la suite

Le cirque Romanès ou la poésie de la résistance

Chère Martine Aubry, Cher Yvon Robert, Cher Nicolas Florian, Cher Laurent Hénart, Cher Roland Ries, Chère Johanna Rolland, Chère Nathalie Appéré, Cher-ères Maires de France, Les Romanès ont besoin de vous. Et vous avez sûrement besoin des Romanès – même si vous ne le savez pas encore. Parce que les Romanès, c’est une famille qui…
Lire la suite

Qui a tué mon père

Photo © Jean-Louis Fernandez   Qui a tué mon père, texte Edouard Louis, mise en scène et jeu Stanley Nordey, du 12 mars au 3 avril 2019 au Théâtre de la Colline Quand on lui demande ce que le mot racisme signifie pour elle, l’intellectuelle américaine Ruth Gilmore répond que le racisme est l’exposition de…
Lire la suite