Catégorie : Le Fil mordant

Horreur ! La CGT défend les salariés de Renault…

D’habitude, la lutte syndicale attire rarement les sphères médiatiques. Le combat difficile que mènent les salariés pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de rémunération ou contre les délocalisations n’a pas l’attrait féérique que contient l’énième reportage sur les vacances au ski ou à la plage. À coup de grand rachats par quelques milliardaires,…
Lire la suite

Capitalism is back !

Chers clients, chères clientes, La terrible pénurie semble terminée avec la disponibilité des fameux masques. Couturiers et couturières de tous les pays, reposez-vous !  Le capitalisme, après un petit problème technique, est de retour. Pourquoi encore faire trembler la machine à coudre quand les grandes surfaces peuvent aujourd’hui vous offrir une gamme de produits pour…
Lire la suite

Allô le 17…octobre 1961?

Vous rêvez d’une police républicaine pétrie des valeurs d’égalité et de liberté, dont la force est toujours proportionnée, dont les propos sont toujours respectueux de toutes les catégories de la population, sans distinction ? L’époque nous offre maintenant régulièrement des vidéos qui nous en éloignent sévèrement. Depuis le début du confinement, les premières violences policières…
Lire la suite

Des mecs, des mecs, des mecs 

Des mecs, des mecs, des mecs  prennent la pause pour occuper les places visibles. Cette semaine c’est Bruno Lemaire, il est smart et puissant, un général bien dans son époque. C’est en tout cas le tableau que tente de brosser le Figaro Magazine dans un papier finement titré  « un combattant en première ligne ». …
Lire la suite

Ainsi parla Geoffroy 

Le triste parallèle historique que nous pouvions dresser entre l’appel guerrier du président et l’union sacrée de 1914 se prolonge sous le signe de la farce. Pour le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, c’est en effet l’heure pour les Français.e.s de se préparer à aller au front. L’avantage du mouvement patronal, qui se…
Lire la suite

Parfois, Onfray mieux de se taire

Le 23 mars, l’aspirant philosophe Onfray a signé un texte intitulé “Faire la guerre”. L’anti-jacobin forcené vient au secours de la République, l’heure n’est plus à Proudhon mais à la guerre contre “l’islamisme mondial”. Son goût pour la provocation fait aujourd’hui état de la pâle limite qui sépare chez lui vulgarisation philosophique et philosophie vulgaire.…
Lire la suite