Catégorie : L’Edito

Convention citoyenne Trop, c’est trop !

Notre ministre de la transition écologique, avaleuse de couleuvres de son état, nous annonce sans vergogne le prochain dépôt d’un projet de loi sensé répondre aux propositions de la convention citoyenne pour le climat. Tout le monde sait pourtant qu’il n’en est rien et que le Président de la République n’a pas du tout l’intention…
Lire la suite

Le complotisme, maladie sénile de la politique

Une vidéo, Hold up, tissu d’absurdités paranoïaques, visionnée des millions de fois en quelques jours sur internet, fake news se répandant sur la crise sanitaire, des millions de gens aux États-Unis croyant que le monde est gouverné secrètement par une secte de pédophiles maléfiques… le complotisme semble être partout. Certes, le complotisme n’est pas nouveau…
Lire la suite

Sortons de cette logique mortifère !

  L’année 2020 avait commencé avec l’apparition, sur un marché lointain, d’un virus inconnu, elle se termine sur un premier bilan au allure de catastrophe planétaire. Bien entendu, s’il est encore trop tôt pour penser ou imaginer ce qui va advenir à long et moyen termes, ce coup d’arrêt brutal de la « mégamachine » planétaire, ce…
Lire la suite

Vaccins : devons-nous dire merci à la compétition capitaliste ?

Nous y sommes. Les annonces pleuvent. Les grands groupes pharmaceutiques s’avancent et annoncent des résultats dans la recherche, la production et la mise sur le marché d’un vaccin contre la Covid-19. Entre les taux d’efficacité, la stratégie vaccinale ou la sûreté de vaccins développés en un temps record, les sujets ne manquent pas. Et pour…
Lire la suite

De l’État de droit à l’État de police

Le Parlement examine cette semaine, en accéléré, une proposition de loi « Sécurité globale » qui suscite un tollé général de la part des organisations de défense des libertés, de syndicats, ONG, juristes, journalistes, et même de la Défenseure des droits ou du CNCDH (Comité National Consultatif des Droits de l’Homme). Tous expriment leurs craintes…
Lire la suite

Mélancolie du désastre annoncé

Avec le retour du confinement, notre société ne semblait pas, de prime abord, retrouver l’atmosphère de suspension du printemps dernier. L’arrêt beaucoup plus partiel de l’activité économique et l’ouverture des écoles participent de cette sensation d’entre-deux incertain. Ce qui ne change pas, c’est l’incohérence et l’impréparation des décisions du gouvernement. C’est aussi le caractère artificiel…
Lire la suite