Auteur/autrice : lefillefil

L’air de rien, respirer en France tue

En France, la pollution de l’air tue plus que l’alcool et se place au deuxième rang des mortalités évitables après le tabac. Près de 50 000 personnes décèdent chaque année de l’exposition à un air vicié. Les études qui s’intéressent à la pollution de l’air, excluent toutes les expositions à des substances nocives d’origine naturelle…
Lire la suite

Un autre regard sur la Bolivie

L’élection en Bolivie du candidat du Mas, Luis Arché, par 55 % des suffrages au premier tour de l’élection présidentielle a réduit à néant la tentative de la droite réactionnaire et des classes dominantes traditionnelles de prendre leur revanche après les années du gouvernement d’Evo Morales. Cette satisfaction ne peut faire oublier le débat qui…
Lire la suite

Entre crise politique et crise de régime

Par les temps qui courent, il n’est pas si fréquent pour une femme ou un homme de gauche de recevoir une bonne nouvelle politique. C’est pourtant ce qui s’est passé samedi dernier avec le puissant mouvement de rejet de la loi dite « sécurité globale ». Que des centaines de milliers de personnes descendent dans la rue…
Lire la suite

Sortons de cette logique mortifère !

  L’année 2020 avait commencé avec l’apparition, sur un marché lointain, d’un virus inconnu, elle se termine sur un premier bilan au allure de catastrophe planétaire. Bien entendu, s’il est encore trop tôt pour penser ou imaginer ce qui va advenir à long et moyen termes, ce coup d’arrêt brutal de la « mégamachine » planétaire, ce…
Lire la suite

Vaccins : devons-nous dire merci à la compétition capitaliste ?

Nous y sommes. Les annonces pleuvent. Les grands groupes pharmaceutiques s’avancent et annoncent des résultats dans la recherche, la production et la mise sur le marché d’un vaccin contre la Covid-19. Entre les taux d’efficacité, la stratégie vaccinale ou la sûreté de vaccins développés en un temps record, les sujets ne manquent pas. Et pour…
Lire la suite

M’explique pas la vie Mec ! Rokhaya Diallo-Blachette

  A la fin de ce livre-BD Rokhaya Diallo remercie sa famille et ses amis qui, chaque jour, l’encouragent et la poussent à déconstruire tant de croyances limitantes. C’est il me semble tout l’objet de ce livre. Aider à déconstruire ce qui paraît évident, acquis et qui permet à la société patriarcale de perdurer, de…
Lire la suite