Elsa Faucillon a vu Validé de Franck Gastambide et Charles Van Tieghem

Le confinement est un booster incroyable pour les séries, évidemment pourvu qu’elles soient bonnes. Début d’explication du gros succès de la série Validé réalisée par Franck Gastambide. En huit jours, 10 millions de visionnage pour cette série française sur l’univers du rap. Alors qu’à présent des générations entières ont été bercées au rap, Validé est bizarrement l’une des rares séries sur le sujet. On suit l’ascension fulgurante de Clement, alias Apash, jeune rappeur de talent, accompagné de deux fidèles potes, William et Brahim dit le chinois, joué par Brahim Bouhlel, une révélation !

On y retrouve tout ce qui colle à l’image de cet univers plus que musical, le culte de l’image, le buzz, les rivalités… La série glisse avec facilités sur ces clichés mais tape infiniment juste sur la galère qui colle à la peau, la vengeance sans fin, l’aspiration à être reconnu.

Validé est bien installée dans notre époque, elle est rapide, tout y va trop vite quitte à être factice. Mais Franck Gastambide traite bien des origines du rap ou plutôt des origines de ceux qui ont fait le rap et qui majoritairement continuent de le faire vivre. Il y a bien quelques fils de la petite bourgeoisie qui s’y sont mis, parfois avec succès, pourtant la rage de Clément est celle des impasses. Toujours rattrapé par les emmerdes, il met une énergie folle à son projet, sans apitoiement. C’est le tout ou rien de ceux qui ont trop peu, et pas un pour lâcher la bande. Pas mieux que Kool Shen pour l’exprimer : « Saches que ce à quoi j’aspire, c’est que les miens respirent »… Derrière l’ego trip, la starification, dans Validé comme partout, y a que l’équipe, le collectif pour s’en sortir jusqu’à la fin…

Elsa Faucillon

Une réponse

  1. ALIMA AROUALI dit :

    Bonjour Elsa

Répondre à ALIMA AROUALI Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :