Morbide faux pas

Jeudi dernier, la macronie a encore fait preuve d’une humanité sans limite. Un député UDI-Agir qui proposait de faire passer de cinq à douze jours le congé des salariés endeuillés par la mort d’un enfant, s’est vu rétorquer une fin de non recevoir de la part de la majorité. Ce malheureux avait sans doute sous-estimé le coût d’une telle proposition pour les entreprises. Mourir ne vaut pas le coût. Je vous rappelle que les salariés peuvent désormais offrir leur RTT à un collègue comme l’ont souligné avec douceur certains députés de La République En Marche. Plus personne ne semble compter sur la solidarité dans cette société… 

Comble de l’histoire, Laurence Parisot, ancienne présidente du Medef et  Geoffroy Roux de Bézieux actuel tenant du titre se sont empressés de faire savoir qu’ils n’étaient pas contre. Voilà que le gouvernement peut transfigurer le grand patronat en charmants philanthropes avec ce morbide faux pas. À moins que ce soit cela la start-up nation, vouloir être calife à la place du calife, et offrir sur un plateau nos vies dérisoires à de richissimes goujats qui n’en veulent même pas. Quant à celles et ceux qui voulaient encore croire aux rares moments transpartisans de la délibération parlementaire, c’est rapé. Pas de pudibonderies chez l’ogre macroniste. Il faut les voir ces députés sur les bancs de l’Assemblée pratiquer l’auto satisfecit en troupeau, béats dans leurs méfaits. Reste que l’indignité, parfois, trouble encore l’air du temps et arrache in extremis un sursaut d’humanité.    

Ainsi, après un difficile rétropédalage, Muriel Pénicaud a finalement admis une erreur. La proposition devrait faire l’objet d’un nouveau vote. Un coup d’effaceur et c’est reparti ? Presque, mais le sujet fait couler beaucoup d’encre… Une fois n’est pas coutume, on peut compter sur l’attention médiatique, bien avide de mettre en scène une nouvelle polémique juteuse. Rassurez-vous tout de même, le coeur du sujet reste le couac parlementaire et l’appel magnanime du président Macron à faire “preuve d’humanité sur le dossier”. Je sais, vous avez cru, un instant, qu’on parlerait congés payés, mais 36 évoque pour le gouvernement plus le quai des orfèvres que le Front Populaire. Au rythme actuel, le bâtiment accueillerait le ministère du Travail et personne n’en serait surpris.

Paul Elek

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :