Femmes et retraites les intoxs du gouvernement !

Le lundi 16 décembre, un meeting sur le thème Femmes et retraites a rassemblé plus de 300 personnes à la maison des métallos. Historiennes, économistes, syndicalistes, associatives, militantes, étaient  présentes pour désintoxiquer la langue orwellienne macroniste qui toute honte bue voulait faire se dresser en parangon de la justice sociale pour les femmes. Mais ce que nos luttes féministes nous ont apprises, c’est que nous sommes les mieux placées pour mener ce combat. Comme le dit le vieux slogan des années 1970 “Ne me libère pas, je m’en charge”. C’était pour ça que ce meeting était aussi important. Il fallait rappeler, encore une fois, que nous étions pas un sujet annexe, que nous ne nous laisserions pas enfermer dans un rôle de particularité mais plutôt montrer que nous sommes une donnée intégrale. L’immensité du défi de l’égalité montre chaque jour que c’est l’ensemble des politiques publiques qui doivent être repensée au travers du prisme de l’expérience des femmes, sans quoi nous ne cesserons de subir inégalités, discriminations, violences.

Retrouvez ici les articles sur le meeting : 

Médiapart : «La mobilisation féminine jouera un rôle essentiel» 

Libération : Retraites : un meeting de femmes pour montrer que la réforme les pénalisera

Le Monde : Les féministes s’affichent ensemble pour dire non à une réforme des retraites « sexiste »

Les Inrocks :Pourquoi les femmes sont les grandes perdantes de la réforme des retraites

 

 

Une réponse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :