La fin sera grandiose de Selahattin Demirtaş

Le texte est un extrait de la nouvelle La fin sera grandiose du recueil L’Aurore écrit par Selahattin Demirtaş. Ce dernier s’est lancé dans l’écriture depuis les geôles turques. Leader charismatique du HDP, il a été incarcéré suite à la levée de l’immunité parlementaire dont bénéficiaient les députés de ce parti de gauche désormais victime des purges engagées par le régime turc en 2016.  


« Dans cette vieille cité aux confins du district de Dicle, la priorité avait été donnée à l’agriculture, et la terre également répartie entre tous ceux qui voulaient la cultiver. Les canaux d’irrigation de Dicle avaient permis à l’eau d’arriver dans chaque champ, chaque potager. Tous les membres de l’assemblée de quartier s’étaient unis pour fonder des coopératives agricoles par l’intermédiaire desquelles on avait commencé à vendre les produits de la terre aux habitants de la petite ville, et dans toute la province. L’élevage, l’artisanat et le tourisme s’étaient aussi développés grâce aux coopératives et, en quelques années, les villages devinrent florissants. Les habitants éprouvaient chaque année un peu plus cette noble fierté de pouvoir subvenir eux-mêmes à leurs besoins. Une véritable mobilisation collective s’étaient mises en place afin d’éradiquer les maux endémiques qui sévissaient dans la région, le vagabondage, la corruption, les vols, la drogue et la prostitution. La réussite du mouvement fut immense. Pour garantir à la nouvelle génération des valeurs saines, tant morales que politiques, tous s’étaient donné la main, tous avaient participé aux réunions des assemblées de quartier, et leur vie avait changé. Ils construisaient leur nouvelle vie pas à pas, patiemment, en sachant les difficultés immenses qu’il y aurait à faire disparaître toute trace de l’ancienne ; le chômage et la pauvreté, en tout cas, avaient déjà disparus. Ils cherchaient à instaurer un modèle démocratique basé sur l’économie solidaire et, malgré tous les obstacles qu’il leur fallait surmonter, ils avaient réussi à bâtir un modèle qui serait donné en exemple à tous le début du XXI ème siècle. Le développement d’énergies renouvelables mettant à profit la force du soleil et du vent, et capables de subvenir aux besoins de toute la ville, une urbanisation en harmonie avec l’histoire et la nature, un système de soins gratuits et accessibles à tous, des institutions judiciaires équitables et impartiales, des assemblées populaires garantissant une démocratie directe, une conception libérale de la sexualité, de la foi et du mode de vie, tout cela retenait l’attention du monde tout entier. Ces innovations en faisait un modèle de paix sociale dans la province, et le pays tout entier ainsi que, malgré les affres du passé et les souvenirs douloureux qu’il laissait encore, les pays les moins favorisés du monde admiraient la façon dont celui-ci avait retrouvé la paix. (…) »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :