Catalogne, la justice assomme le débat

En tant qu’élues de la République Française, il n’est pas de notre responsabilité de nous exprimer sur l’avenir de la Catalogne. Le mouvement indépendantiste catalan, dans sa diversité, a cependant soulevé une question fondamentale : comment faire vivre le principe de l’autodétermination des peuples, dans une démocratie occidentale ?    

L’on apprend aujourd’hui que les principaux responsables catalans qui avaient tenté de mettre en place un référendum pour trancher la question de l’indépendance de la Catalogne ont été jugé très sévèrement pour sédition. Le chef d’accusation de “rébellion” n’a pas été suivi, il n’avait été retenu qu’une seule fois depuis la dictature pour la tentative de coup d’Etat du lieutenant-colonel Tejero en 1981. Toujours est-il que les dirigeants politiques catalans, dont certains ont déjà passé deux ans en détention préventive ont été condamnée à des peines entre 9 et 13 ans de prisons. La sévérité de cette répression est proprement hallucinante. 

Il y a de quoi s’alarmer lorsqu’une question politique comme le droit d’un peuple à s’autodéterminer soit tranchée par les tribunaux. Que la justice assomme le débat ne permettra ni la désescalade du conflit, ni la création d’un processus de résolution qui puisse réduire la fracture espagnole. Une solution doit être trouvée, d’autant qu’en Espagne, l’extrême-droite jusqu’à alors accompagnatrice de la droite conservatrice s’est réveillée et cherche son indépendance par la voie de son parti Vox. 

En attendant, nous devons haut et fort dénoncer la judiciarisation de combats politiques, en Espagne comme ailleurs, et se montrer solidaires des prisonniers, des condamnés espagnols qui désobéissent pour faire valoir la démocratie.

Clémentine Autain et Elsa Faucillon

Une réponse

  1. Barbara dit :

    Je m’étonne de voir à quel point la question de la Catalogne est fantasmée par la gauche française, c’est à dire loin de la réalité de la Catalogne aurjourd’hui.

    Les dirigeants dont vous parlez ont depuis 30 ans tenu des discours racistes (le Catalan a des gènes différents des autres espagnols, il se sent plus proches des suisses et des allemands que des Andalous).

    Ils sont complètement irresponsables : Quim Torra a exhorté les Catalans à suivre l’exemple de la Slovénie qui a déclenché un conflit meurtrier en proclamant unilatéralement son indépendance de la Yougoslavie en 1991….

    Ils sont corrompus, on oublie Jordi Pujol, l’ex-président de la Generalitat de Catalunya, et ses trois fils poursuivis pour corruption, enrichissement personnel etc;…ardents défenseurs de l’indépendance..

    J’ai vécu à Barcelone et entendu des discours sur la pureté de la race, absolument hallucinants pour des gens qui se réclament de gauche : il faut se marier entre catalans pour préserver la langue …

    Donc quand je vous is… je ne peux m’empêcher de bouillir… désolée !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :