Zemmour : la haine paye ! 

Ça s’en va et ça revient. Les chroniques haineuses de Zemmour ont la fâcheuse habitude de polluer régulièrement l’espace audiovisuel. Créateur de polémiques incessantes, de buzz interminables, le chouchou des médias est convoité par Cnews pour un retour sur la chaîne après en avoir été écarté pour des propos racistes dans un entretien avec un journal italien en 2014, le Corriere della Sera. 

Intellectuel réactionnaire par excellence, le trublion vient pourtant d’être condamné pour la deuxième fois. Après l’avoir été pour discrimination raciale pour avoir déclaré que les employeurs  « ont le droit de refuser des Arabes ou des Noirs » en 2010, il peut rajouter à son CV « provocation à la haine religieuse» suite à des déclarations sur les musulmans, condamnées définitivement ce 17 septembre 2019. Zemmour a su bénéficier de plusieurs relaxes auparavant, il sait jouer sur les lignes rouges ! Mais, face à la tentation, cela semble plus fort que lui de ne pas vociférer sa haine de la minorité qui retient son attention tel ou tel jour. Lui qui pourtant a si souvent un discours si dur sur la récidive ne se juge pas aussi sévèrement lorsqu’il continue de déverser ses logorrhées insupportables et régulièrement historiquement fausses sur tous les plateaux, au point d’être de nouveau rappelé à l’ordre par la justice… 

Le détracteurs des femmes, des noirs, des arabes est devenu maître dans l’art de se poser en victime. Le paradoxe Zemmour c’est cela même : « il ne peut rien dire » mais est présent partout : radio, télévision, presse écrite ! Pas de bannissement audiovisuel comme pour la jeune chanteuse Menel virée du jour au lendemain de l’émission The Voice pour de vagues tweet complotistes. La malheureuse a osé performer voilée, et en chantant arabe ! 

Le racisme est apparement un élément de carrière apprécié de certaines chaînes de télévision. Zemmour gonfle l’audimat presqu’autant que le public qui ne s’abreuve pas de l’islamophobie patente de la télévision française. Entre part de marché et production d’une information saine, pas besoin d’indiquer que Cnews a vite fait son choix. La haine paye !  

Paul Elek

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :