Jupiter sans foudre, Macron n’a pas touché terre.

Il a écouté, il dit avoir compris ou même découvert des réalités et il confesse qu’il a bel et bien raison depuis le début. Voilà comment pourrait se résumer ce long exposé du 25 avril fait par Macron après 5 mois de révolte et plusieurs semaines de Grand Débat. Sans surprise, nous avons assisté et même peiné devant ce long et professoral satisfecit jété à la face de ces vies cabossées, à l’espoir pour quelques uns, même infime, que tout cela ne serait pas pour rien.

Fin du mois, fin du monde, même silence lors de la conférence de presse. Les interviewers semblent avoir été triés sur le volet pour ne surtout pas aborder les sujets qui fâchent, autrement dit les sujets qui intéressent le grand nombre : salaires, big bang institutionnel, climat, escalade de la répression. A la place, des « comment allez vous ? », et « ce n’est pas trop dur ? », il s’en est fallu de peu pour éviter le « pleurez vous parfois ? ». Il y a du Ridicule de Leconte dans tout ça !
Ça n’a pourtant pas évité au Président de la République sa ritournelle sur le courage d’être impopulaire et la solitude de la fonction.

Le courage version Macronie c’est de ne pas rétablir l’ISF mais d’accélérer la retraite par points,. C’est instaurer une commission sur l’environnement alors même que l’urgence climatique est déjà un terme derrière nous, y a le feu ! C’est se livrer à un gloubi-boulga indigeste sur la laïcité, l’islam, l’immigration. La mascarade du rempart En marche contre l’extrême-droite a largement fait son temps. Il faut dire aussi que les terres de droite semblent plus fertiles pour la majorité.

Ceci est évidement une belle invitation aux mobilisations à venir, à faire du 1er mai un temps fort mais surtout à nous bousculer à gauche. Aussi déterminante que soit notre capacité de résistance, ce paysage politique aussi éclaté qu’en décalage avec la colère sociale et l’esprit critique qui s’aiguisent nous dit : au boulot !

Elsa Faucillon

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :